La renaturation des cours d'eau

Durant les siècles passés, l'aménagement des cours d'eau ne prenait en compte que les activités et les besoins humains : navigation, économie, production électrique, sécurité etc.

Cette vision très anthropisée a conduit à de fortes modifications des cours d'eau et de leurs berges : canalisation, enterrement de tronçons, pompages etc.

Aujourd'hui, une meilleure prise en compte de la qualité de l'eau et de la biodiversité a changé le regard porté sur les rivières et les ruisseaux. Afin d'améliorer les conditions hydrologiques nécessaires aux espèces aquatiques et riveraines, de nombreux travaux de renaturation ont été entrepris sur divers cours d'eau du canton de Genève.

Ces travaux de renaturation consistent à redonner à un cours d’eau fortement artificialisé les caractéristiques proches de son état naturel en restaurant au mieux son fonctionnement, son emprise et son équilibre écologique, tout en tenant compte des aspects humains, en termes de sécurité notamment. 

 

 

Le Nant d'Avril

Le Nant d'Avril est un petit cours d'eau qui traverse les communes de Satigny et de Meyrin. Il relie des milieux de fortes valeurs écologiques, comme les marais de Mategnin en amont et le bras de Peney en aval. Mais son rôle de corridor biologique a fortement été entravé par les différents usages et activités à proximité et son lit a été très artificialisé.

Un projet de renaturation, mené par l'Etat de Genève, a été entrepris sur un tronçon du Nant d'Avril. Afin d'avoir une vision à plus large échelle de la renaturation de ce cours d'eau, basée sur une concertation entre les différent.e.s acteurs.trices de ce territoire (Etat de Genève, associations de protection de la nature, agriculteurs.trices, industriel.le.s etc.), le WWF Genève a lancé en 2019 un projet ambitieux. Ce projet est financé par le Fonds vitale environnement, alimenté par l'électricité verte de SIG.

.hausformat | Webdesign, TYPO3, 3D Animation, Video, Game, Print